Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 17:22
AMIANTE ET SPORTS DE NATURE

AMIANTE ET SPORTS DE NATURE
Le sujet est d'actualité. On trouve de l'amiante naturel partout en NC disent certains. Faudrait-il interdire les sports de nature ? La loi votée sur le Territoire est-elle trop contraignante ?
Je suis allé voir une spécialiste pour un premier avis ...

L’AMIANTE ENVIRONNEMENTAL EN NOUVELLE-CALÉDONIE
Texte et photos : Francine Baumann

L’amiante environnemental
• Qu’est-ce l’amiante?
Amiante vient du grec amiantos signifiant imputrescible. L’amiante est connu depuis plus de 5000 ans et était déjà utilisé dans l’Antiquité pour ses qualités de résistance au feu. On raconte que Charlemagne aimait impressionner ses invités en utilisant une nappe d’amiante qu’il jetait au feu pour la nettoyer. Depuis 1860 l’amiante a été utilisé par l’industrie pour fabriquer des matériaux d’isolation, des freins, et des matériaux de construction. Le terme amiante ne désigne pas un minéral spécifique, mais une morphologie minérale composée de fibres. Dans la nature il existe environ 400 minéraux ayant une forme fibreuse. Mais la définition industrielle et juridique n’inclut que les six minéraux qui ont été exploités commercialement : le chrysotile, l'anthophyllite, l'amosite, la trémolite, l’actinolite et la crocidolite, amenant la population à croire que seul l’amiante industriel était dangereux.
L’inhalation d’amiante est la cause de fibroses et de cancers du poumon et de la plèvre (le mésotheliome malin). En Nouvelle-Calédonie, en moyenne cinq nouveaux cas de mésotheliome malin sont diagnostiqués chaque année, avec un risque particulièrement élevé dans la région de Houaïlou et sur l’axe Koné-Poindimié. La plupart de ces cas sont d’origine environnementale. On estime à au moins le double le nombre de cancers du poumon dus aux fibres sur le territoire.

• Les minéraux fibreux dans l’environnement naturel
Les minéraux fibreux naturels se trouvent dans de nombreuses formations géologiques et sont souvent associés aux roches dites « basiques » et « ultrabasiques » (en raison de leurs fortes teneurs en métaux). Ces roches proviennent du manteau terrestre et affleurent assez rarement. On les trouve surtout dans les zones de collisions à la frontière des grandes plaques.
Où trouve-t-on des minéraux fibreux dans l’environnement naturel de la Nouvelle-Calédonie?

• Les roches potentiellement “amiantifères” en Nouvelle-Calédonie
En 1980, des analyses minéralogiques ont montré la présence de fibres d’amiante dans des échantillons de minerai de nickel de Nouvelle-Calédonie. Une étude commandée par la SLN montrait cependant en 1995 que le blanchissement des habitations avec une chaux locale, appelée « Pö », pouvait contenir des fibres de trémolite. Plus tard, une large étude épidémiologique, géologique et environnementale démontrait que le risque amiante environnemental en Nouvelle-Calédonie existait sous différentes formes. Plusieurs unités géologiques du Caillou contiennent des minéraux fibreux:
- Le massif de Koh, que l'on recoupe sur la transversale du col d'Amieu, présente des occurrences de trémolite;
- L'unité de la Boghen, au coeur de la Chaîne centrale, présente de nombreux filons de serpentinite contenant surtout des fibres d’antigorite, et de la terre blanche trémolitique au contact serpentinite-vegetation;
- L'unité de Poya sur la côte Ouest contient des écailles de serpentinite;
- L’unité métamorphique du Nord calédonien contient des minéraux fibreux de type trémolite;
- Enfin les massifs de péridotites, couvrant plus du tiers de la Grande-Terre, peuvent présenter de fines veines de chrysotile, de rares gisements de trémolite, et des enclaves de serpentinite contenant principalement des fibres d’antigorite.

• Reconnaitre l’amiante dans l’environnement naturel de Nouvelle-Calédonie
Il y a donc différentes sortes de minéraux fibreux en Nouvelle-Calédonie, les plus courant étant l’antigorite présente dans les serpentinites, qui se présentent comme une roche grisâtre avec des reflets nacrés s’effritant facilement, les terres blanches trémolitiques, et les filonnets de chrysotiles.
Quand l’amiante environnemental peut-il poser un risque aux randonneurs?

• Quand y-a-t-il risque d’exposition aux fibres minérales?
Les fibres naturelles d'amiante sont constituées de fibrilles qui se séparent très facilement sous l’écrasement pour former un nuage de poussières très fines, souvent invisibles à l'œil nu. A l’état naturel la serpentinite ne représente pas un danger lorqu’elle est recouverte par la végétation. Elle le devient quand elle est mise à nu, la roche écrasée, et libère ainsi les fibres dans l’air au contact de populations. La dissémination des fibres dans l’atmosphère dépend essentiellement de :
- processus naturels (érosion, feux) ou anthropiques qui dénudent le sol et exposent à l’air les minéraux fibreux,
- saisons sèches et venteuses propices à la dispersion,
- activités humaines comme l’exploitation des mines, les travaux publics ou la circulation routière entrainant la formation de poussières.
Les facteurs de risque d’exposition sont donc essentiellement liés à l’activité anthropique, responsable de l’émission des fibres. La serpentinite était encore récemment souvent exploitée en carrières de matériau « tout venant » pour aménager la voierie proche. Le risque peut alors exister à plusieurs niveaux:
- habiter le long de ces pistes,
- jouer ou faire du vélo dans les carrières,
- travailler à la voierie,
- se déplacer sur une piste recouverte de serpentinite.

• Les comportements à éviter
En fait il s’agit simplement de bon sens. Avant de partir en rando, vérifier sur une carte géologique si le secteur se trouve dans une zone contenant des sols potentiellement amiantiferes (carte BRGM), apprendre a reconnaitre les serpentinites (voir photos), et dans les zones potentiellement amiantifères (mines, routes non goudronnées) éviter de se trouver au contact de poussières : ne pas marcher ou rouler dans la poussière soulevée par des véhicules, se protéger le nez et la bouche en cas de grand vent, …

Références:
Baumann F, Ambrosi JP, Carbone M. Asbestos is not just asbestos: an unrecognized health hazard. The Lancet Oncology, 2013; 14(7):576 - 578.
Baumann F, Maurizot P, Morgan M, et al. Pleural Mesothelioma in New Caledonia: associations with environmental risk factors. Environmental health Perspectives 2011; 119(5):695-700.
Baumann, F. Facteurs d’exposition à l’amiante naturel en Nouvelle-Calédonie. Analyse spatiale et déterminants environnementaux du mésotheliome malin pleural en Nouvelle-Calédonie. Sarrebrucken, Germany: Ed Univ Europ, 2011, 363 p. ISBN 978-613-1-59895-1.

Repost 0
Published by Randonnées Nouvelle Calédonie Sauvage
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 09:44
CAMPAGNE D'ELIMINATION DES DÉCHETS ÉLECTRIQUES...

CAMPAGNE D'ELIMINATION DES DÉCHETS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES

Suite à l’adoption en mars 2013 d’une réglementation sur la gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), la province Sud lance du 22 avril au 5 mai 2014 une opération d’élimination des stocks historiques et de recyclage de ces déchets.

Vous détenez des équipements usagés (gros électroménager ; équipements informatiques et de télécommunication, TV, téléphones ; lampes basses consommation, fluo-compactes et néons…), alors allez vite les déposer dans un des 11 points d’apport volontaire de l’opération :

> les déchetteries des communes de l’intérieur de la province Sud et de l’agglomération (points d’apports volontaires) ;

> et dans des sites connus et fréquentés du grand public : les centres commerciaux GEANT Sainte-Marie et KENU IN, le parking municipal de la Moselle et la Société de Saint Vincent-de Paul selon les dates indiquées ci-dessous.

Plus d'infos à l'adresse suivante : http://www.province-sud.nc/content/recyclons-nos-vieux-appareils-%C3%A9lectriques-et-%C3%A9lectroniques

Repost 0
Published by Randonnées Nouvelle Calédonie Sauvage
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 16:59
L’ACCÈS VERS LE HUMBOLDT A NOUVEAU MENACÉ !

L’ACCÈS VERS LE HUMBOLDT A NOUVEAU MENACÉ !

La réfection du refuge du Humboldt est bientôt terminée. Elle a pris du retard à cause des intempéries. Les randonneurs devaient pouvoir reprendre prochainement leurs expéditions … Malheureusement d’autres nuages s’amoncellent sur ce sommet populaire et proche de Nouméa.

Depuis quelques années, la route d’accès était fermée par un bon gros portail installé par la société Montagnat, peu de distance après la RT1. Ce blocage est intervenu juste après la réalisation d’une dérivation du sentier (plusieurs millions) pour éviter la mine. Le sentier quittait la piste juste avant le second portail, celui qui ferme la mine proprement dite.

Mais Edmond Salmon avait réussi à obtenir auprès de cette société, un exemplaire de la clé pour le premier portail. Il avait alors aménagé un gîte sur le site de sa famille (anciennement chez Emma), à proximité de la RT1. Il avait acquis un mini-bus. Il s’occupait de l’accueil et de la logistique des marcheurs, campeurs ou kayakistes en collaboration avec l’association TERRAVENTURE.

Or voilà que la société Montagnat a récemment décidé de lui retirer la clé et de refuser à nouveau l’accès aux randonneurs. Raison invoqué : l’amiante ! Or plus de 10 millions viennent d’être investis par la province Sud pour réhabiliter le refuge !

Actuellement nous en sommes là !

CHEZ EDMOND - GSM : 77 88 64 - Oasis56@canl.nc

Repost 0
Published by Randonnées Nouvelle Calédonie Sauvage
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 03:42
LES TRAVAUX DU REFUGE DU MONT HUMBOLDT SE...

LES TRAVAUX DU REFUGE DU MONT HUMBOLDT SE TERMINENT...

Cette semaine aura lieu la validation des travaux par SOCOTEC.
La semaine prochaine s’il n’y a pas de problème avec la météo, le Directeur de la direction sports et loisirs de la province Sud doit réceptionner le chantier.
Il faudra donc compter environ trois semaines d’attente pour la réouverture de refuge.

Repost 0
Published by Randonnées Nouvelle Calédonie Sauvage
commenter cet article
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 20:19
LE RAID DU DOGNY (20 avril  à Sarraméa)

LE RAID DU DOGNY (20 avril à Sarraméa)

Il ne manque plus que les coureurs !
- un parcours de 24 km pour les sportifs,
- un parcours de 8 km plus familial.

Vous trouverez toutes les infos ici : http://www.lafoatourisme.nc/fiche.asp?id_pdt=167.
Les bulletins d'inscriptions sont téléchargeable là : http://www.lafoatourisme.nc/docs.asp

Repost 0
Published by Randonnées Nouvelle Calédonie Sauvage
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 02:42
CONFÉRENCE DECOUVERTE

CONFÉRENCE DECOUVERTE
L'or noir du Pacifique.... 15 avril 2014 à 18h - Réservation : 26.10.00
Auditorium de l’IRD

Repost 0
Published by Randonnées Nouvelle Calédonie Sauvage
commenter cet article
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 15:46
FESTIVAL DE L'IMAGE SOUS-MARINE 2014 A NOUMEA

FESTIVAL DE L'IMAGE SOUS-MARINE 2014 A NOUMEA

Le programme est disponible sur l'adresse suivante : http://www.festivalimagesousmarine.nc/

Repost 0
Published by Randonnées Nouvelle Calédonie Sauvage
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 09:44
DEVENIR BENEVOLES POUR LES CHAMPIONNATS DU MONDE...

DEVENIR BENEVOLES POUR LES CHAMPIONNATS DU MONDE JEUNE D'ESCALADE 2014

Inscriptions en ligne à l'adresse suivante : http://www.escalade.nc/

Repost 0
Published by Randonnées Nouvelle Calédonie Sauvage
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 05:27
AUX ARBRES, CITOYENS !

AUX ARBRES, CITOYENS !

2000 arbres à planter...

Aujourd’hui, le poumon vert du Grand Nouméa est menacé !
Pour préserver la forêt sèche du Fort Téréka à Nouville, il faut
planter des arbres, beaucoup d’arbres ! Le 23 février, nous aurons
2000 plants à mettre en terre : en famille ou entre amis, rejoigneznous
pour sauvegarder ce site naturel d’exception, qui demain
pourrait devenir un merveilleux lieu de promenade pour tous !
Rendez-vous à 8 heures sur le parking (à droite dans le virage
avant d'arriver au Kuendu Beach).

Repost 0
Published by Randonnées Nouvelle Calédonie Sauvage
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 23:29

RÉJOUISSEZ-VOUS ! FINI LA SINISTROSE !
Lu sur theguardian.com

On va droit vers l’effondrement, selon une étude de la Nasa !
La civilisation industrielle pourrait s’effondrer au cours des prochaines décennies, victime de la surexploitation des ressources et d’une répartition des richesses de plus en plus inégale : c’est la conclusion peu joyeuse d’une nouvelle étude parrainée par le Goddard Space Flight Center de la Nasa.

L’article qui décrit cette étude, sur le site du Guardian, est signé par Nafeez Ahmed, directeur de l’Institute for Policy Research & Development et auteur d’un livre sur la crise des civilisation.

Pour aboutir à leur conclusion, explique-t-il, les chercheurs se sont appuyés sur l’histoire, riche, des civilisations qui ont connu une phase ascendante puis un effondrement : les empires Romain, mésopotamien, Mauryan, Gupta, la dynastie Han, etc. Sur la base des données correspondant à ces processus, on peut en déduire que notre civilisation industrielle touche à sa fin.

Les auteurs ont fait tourner un modèle, « Human And Nature Dynamical’ (Handy)“conçu par mathématicien Safa Motesharrei et une équipe d’experts en sciences sociales. Les données étudiées : la population, le climat, l’eau, l’agriculture, l’énergie, répartition des richesses. Lorsque les hommes tirent trop sur leurs ressources et lorsqu’ils organisent leurs sociétés entre de très riches élites et des masses de pauvres, la civilisation craque. C’est le même phénomène qui se répète depuis 5000 ans.

Les auteurs contestent la thèse selon laquelle les progrès technologiques permettront de résoudre ces défis en augmentant l’efficacité économique, car ces progrès ont d’autres conséquences qui jouent en sens contraire : ils entrainent une plus forte consommation et une plus forte extraction des ressources.

Des scénarios sont dressés. Dans l’un, les élites accaparent tellement les richesses que les autres humains connaissent la famine : la perte de travailleurs entraine l’effondrement du système (les autres scénarios ne sont guère plus gais).

Pourtant l’étude n’exclut pas un happy end : ces scénarios peuvent être évités si des politiques appropriées sont menées afin de bâtir une civilisation plus stable. Comment ?

En réduisant les inégalités économiques de manière à assurer une répartition plus équitable des ressources ; en réduisant la consommation des ressources non renouvelables et en réduisant la croissance de la population.

Quand commence-t-on ? À grands coups de circulation alternée, nous devrions y arriver non ? À voir l'intense activité que déploient, nos gouvernants pour assurer la transition énergétique, réguler le Monopoly des banques, soigner leur profil mafieux, renforcer la démocratie occidentale, nous pouvons dormir tranquilles... Nos petits-enfants ont un avenir radieux !

Repost 0
Published by Randonnées Nouvelle Calédonie Sauvage
commenter cet article